9 styles majeurs de vin et techniques de production


9 styles majeurs de vin et techniques de production

Le vin a beaucoup à faire avec le style. Avant chaque récolte les vignerons décident quelles directives choisir et quel vin ils veulent produire. Vous trouvez ci-dessous une liste de styles majeurs de vin, résultats de différentes techniques de production. Les vins y sont divisés dans 9 catégories concernant leur corps, leur couleur et d’autres propriétés

1. vins rouges puissants (cabarnet sauvignon, syrah, cabarnet Franc)

Les vins puissants possèdent plus grand nombre de tanins et plus grande teneur en alcool. Les tanins se sentent à l’arrière de la langue et causent la sensation sèche et aigre dans la bouche. On les trouve dans la peau de raisin, dans les grains et dans le vin stocké dans de nouveaux fûts de chêne. L’arôme des vins rouges puissants ressemble aux épices différents, au cuir et aux fruits noirs comme les griottes. Comme ils sont si puissants, il est préférable de les combiner avec les plats de la même puissance. L’exemple parfait serait un steak savoureux. Il doit être servi dans un grand verre rond pour qu’on puisse capturer ses arômes et goûts.

Pour la fabrication de vin rouge, il faut d’abord commencer par des sortes de vins rouges foncés avec une peau épaisse comme Cabernet Sauvignon ou Refošk. Après la première fermentation suit la deuxième fermentation dite malolactique. Le résultat en est un plus grand pourcentage de l’acide lactique, ce qui donne au vin plus de souplesse et un goût plus crémeux. Le vin doit être stocké dans les fûts de chêne pour lui donner plus grande teneur en tanin et un arôme  plus fort, ce qui contribue à la plénitude de son goût. Souvent les vignerons dans la production de ce type, conservent du sucre naturel en arrêtant la fermentation plus tôt. L’autre facteur, qui contribue à la plénitude, est la chaleur du climat dans lequel il a été produit. Les températures plus hautes permettent le développement de raisin doux qui augmente la teneur en alcool et donne un corps plein.

2. vins rouges du corps moyen (merlot, barbera)

Ce type de vin peut accompagner n’importe quelle nourriture. Vous pouvez les combiner aussi avec les plats lourds. Les traits de poivre d’un bon merlot peuvent dépasser presque n’importe quel plat. Pour cette raison, c’est une alternative excellente aux additifs, aux plats en saveur forte ou aux plats élevés en matières grasses. Normalement, les vins rouges du corps moyen possèdent une acidité modérée, une quantité moyenne de tanin et un arôme  de fruits semblable aux fruits rouges. La fermentation, le climat et le stockage éventuel dans les fûts en chêne influencent le degré de la plénitude de leur corps.

3. vins rouges du corps leger (pinot noir, gamay, modra frankinja)

Les vins rouges du corps léger sont fabriqués de raisins plus clairs avec la peau plus fine et ont la teneur en tanin plus basse. Nous pouvons les combiner avec les plats différents, surtout avec les fromages. Ce vin est une alternative excellente si vous n’êtes pas enthousiaste  de saveur fort des tanins et de saveur audacieuse des vins forts. L’exemple parfait de vin rouge du corps léger est Pinot Noir. Il a la réputation d’être la sorte rouge la plus sensible ayant peu de tanins et peu d’acide. Servi dans un verre approprié il exprime un arôme excellent des délicieux fruits rouges.

4. vin rosé (grenache, sangiovese, mourvÈdre)

Rosé est un choix parfait pour l’été et il accomplit bien la nourriture piquante et épicée comme par exemple les plats thaïlandais ou mexicains. Le mieux serait de le servir refroidi pour souligner son magnifique goût de fruits. Son goût change selon la région et la technique de production : on peut y goûter d’agréables traites de frais et de framboises jusqu’aux melons et agrumes.

Rosé est un produit de la macération courte, ce qui veut dire que les vignerons laissent le vin s’asseoir avec le raisin rouge seulement pendant quelques heures, jusqu’à ce qu’il obtienne une belle couleur rose. S’ils prolongeaient la macération, le résultat serait le vin rouge. Le rosé peut également être produit de prendre, pendant la fabrication de vin rouge, un peu de moût et le mettre dans une nouvelle cuve. C’est une méthode dite « Saignée », typique dans les régions Nap et Sonoma en Californie. Le processus moins utilisé est de produire rosé par le mélange du vin rouge et blanc

5. vins blancs puissants (OAKED CHARDONNAY, RIBOLLA GIALLA)

Il s’agit de vins vieillis dans les fûts de chêne où s’est passée la deuxième fermentation malolactique. Le représentant le plus typique du vin blanc puissant est le Chardonnay. Les vins blancs puissants se distinguent par la variété de traites de noix de coco et vanille. Ils accompagnent parfaitement les plats aux fruits de mer, comme le homard, ainsi que le riz aux asperges, la volaille et les fromages sélectionnés. Généralement ce sont les vins âgés de 3 à 10 ans qui sont en conséquence aussi un peu plus chers.

6. vins blancs du corps leger (sauvignon blanc, zelen, pinela, pinot gris, riesling italico)

Le vin sec frai est le meilleur choix pour tous ceux qui aiment le goût vif. Offrez-vous-en pendant un jour chaud en accompagnant la salade fraiche ou les sushis. Il est le plus buvable quand il est jeune, en première ou deuxième année. Même les bouteilles de qualité supérieure de ce genre sont souvent disponibles à des prix adorables. Les vins blancs du corps léger sont très buvables, vous pouvez les savourer avec les casse-croutes légers ou individuellement.

7. vins blancs aromatiques (moscato, GEWÜRZTRAMINER, RIESLING)

Ce sont les vins qui rendent la vie la plus douce. Ils se distinguent d’autres vins par leurs traites de parfum des fruits et des fleurs. Les vignerons leur laissent un peu de sucre pendant la production, pour établir l’amertume et l’acidité autrement agressive. Ceux qui ajoutent du sucre à la limonade comprendront la différence.

En parlant du sucre, il faut prendre en conscience que la douceur du vin n’est pas déterminée par le cépage, mais par la méthode de la production. Si on laisse un peu de sucre dans le vin, il sera plus doux.  De même façon on peut produire un vin sec de n’importe quel cépage (p.ex. Traminec). On ne peut pas sentir la douceur avec le nez. Même si on peut connecter quelques arômes avec le goût doux, on ne peut pas déterminer si le vin est doux ou sec jusqu’à ce qu’on le met dans la bouche. La règle dans la combinaison avec le plat est la suivante : le vin doit être toujours plus doux que le plat. Mais vous pouvez bien combiner ce vin avec des plats thaïlandais ou indiens.

8. vins de dessert et vins de liqueur (VINJAK, PORT, SHERRY, MADEIRA, LATE HARVEST, NOBLE ROT, STRAW WINE, ICE WINE)

Comme déjà mentionné ci-dessus, les vignerons peuvent conserver la douceur naturelle du vin, en arrêtant la fermentation, avant que les levures consument tout le sucre. Tels vins sont par conséquent plus doux, mais ils ont la teneur en alcool plus bas. Ce sont ce qu’on appelle les vins de dessert. Le vigneron peut renforcer le vin en ajoutant des spiritueux et en augmentant la teneur en alcool : le résultat en est un vin doux et fort qui n’est pas très buvable et n’est pas recommandé qu’en petites quantités. Les vins de dessert et de liqueur s’accordent bien avec les sucreries, les bonbons, les pâtisseries, les biscuits et les tartes aux fruits.

9. vins effervescents

» En cas de victoire je le mérite, en cas de la défaite j’en ai besoin » a dit Napoléon, quand il voulait décrire le champagne. Et jusqu’à nos jours le vin effervescent reste le choix préféré pour célébrer la victoire ou pour adoucir le deuil en cas d’échec. Champagne est le nom protégé d’un vin effervescent, produit dans la région française du même nom. Pour cette raison nous ne pouvons pas nommer chaque vin effervescent le champagne, seulement celui qui est produit dans cette région respective.

S’il est fait par une méthode traditionnelle, les bulles dans le vin effervescent sont le résultat de la fermentation secondaire dans une bouteille ou un baril en acier. Ils sont catégorisés par la quantité de sucre qu’ils contiennent après la fermentation. Le niveau précis du sucre est déterminé avec la quantité de « liqueur de tirage », le sirop du vin, du sucre et de la levure ajoutée pour induire une fermentation secondaire. Si le vin est sec, on l’appelle le « brut » et s’il est doux, le « doux ». Vous pouvez accompagner le vin effervescent avec les entrées salées, les poissons ou tout au long de dîner. Nous ne recommandons pas la combinaison avec les desserts, sauf s’il s’agit de vin « Doux », car ils vont mieux avec les vins de dessert et de liqueur.

*

Nous sommes arrivés à la fin de notre liste. Pour la meilleure recherche de différents styles de vin nous vous recommandons de visiter un bar à vins ou même de participer à une dégustation de vins qui est d’ailleurs une manière excellente de découvrir vos préférences avant l’achat. De plus, les experts présents pendant la prestation vous aideront à choisir un vin parfait pour vous. Normalement, les débutants préfèrent les vins plus jeunes de corps légers et les vins de dessert, mais ce n’est pas toujours le cas. Peut-être vous découvrez que vous préférez le contraire.